Biographies

  2016

Philippe Foulon

Baryton à cordes, viola bastarda, violoncelle d’amour, viole d’Orphée, pardessus de viole d'amour

Philippe Foulon est un soliste internationnal diplômé du Conservatoire Royal de Bruxelles, auprès de Wieland Kuijken. Il est considéré comme le plus grand spécialiste mondial des instruments d’amour. Il a enregistré plus d’une centaine de disques, dont plusieurs ont été récompensés par la presse nationale et internationale. Il enseigne la viole de gambe, le baryton et le violoncelle baroque au Conservatoire de Paris. Créateur de l’Ensemble de Musique Baroque“LACHRIMAE CONSORT”, il se spécialise dans la reconstruction historique d’instruments disparus. Il fait émerger toute une série d’instruments d’amour complètement disparus depuis les 17ème ou 18ème siècles grâce à l’ÉCOLE D’ORPHÉE, Association pour la Reconstruction d’Instruments de Musique Historiques dont Philippe Foulon est le Président. L’École d’Orphée a été soutenu par la Fondation « Échanges et Bibliothèques.

Philippe Foulon a toujours cherché à tisser des liens étroits avec des luthiers ou des chercheurs.

Philippe Foulon évoque dans se enregistrements , sa passion à faire revivre des instruments disparus et ses recherches infinies qui en font un Indiana Jones des instruments anciens. 

Sans doute moins connu du grand public qu’un Jordi Savall, la route de  PhilippFoulon a pourtant croisé celle de James Bowman, Wieland Kuijken, Marc Minkovski, Jean-Claude Malgoire, Bob Van Asperen, Jaap Schröder, Christophe Coin, Ton Koopman, Reinhart Goebel et autres William Christie…(musiciens présents aux Après-Midi de Saint-Loup

Discographie : Philippe Foulon

Une très nombreuse discographie jalonne le parcours artistique de Philippe Foulon, ainsi que de nombreux  prix qui lui ont été décernés ainsi qu' à ses orchestres. Il a été aussi le créateur de "premières "en particulier dans l'abbaye de Saint-Loup de Naud.

Diego ORTIZ (1510-1570)« Tratado de glosas en la música de violones » Philippe Foulon et Lachrimae Consort -1 CD MANDALA/HM   MAN 4855  

Carl Friedrich ABEL (1723-1787) Sonates et pièces pour baryton à cordes Philippe Foulon et Lachriamae Consort- 1 CD LYRINX LYR 150 WMD 334

Carl Friedrich ABEL (1723-1787) Intégrale des pièces pour viole seule. Philippe Foulon, baryton à cordes- 1 CD LYRINX LYR169

 « RONCEVAUX, échos d’une bataille » Évocation musicale de la Chanson de Roland Lachrimae Consort et la Trulla de Voces. Direction Philippe Foulon, Alain Paris, narrateur - 1 CD MANDALA/Harmonia Mundi    MAN4953 HMCD 78 (église de St Loup de Naud)

Michel CORRETTE (1707-1795) « 3 leçons de Ténèbres » Catherine Greuillet, Philippe Foulon, Olivier Vernet- 1 CD LIGIA DIGITAL        Lidi 0202052-97(église de Saint-Loup de Naud)

 François COUPERIN (1668-1733) « Leçons de Ténèbres », Suite pour viole et bc Catherine Greuillet, Isabelle Desrochers,Philippe Foulon, Olivier Vernet-  1 CD LIGIA DIGITAL Lidi 0202074-99 (église de St Loup de Naud)

 Michel CORRETTE (1707-1795) « Les Délices de la Solitude » Philippe FOULON, Viole d’OrphéeARIA LACHRIMAE -                                       1 CD LIGIA DIGITAL Lidi 0301137-04 (église de Saint-Loup de Naud )

BACH-ABEL-BINDER « Sonates concertantes pour violoncelle et pianoforte »Philippe Foulon et Brigitte Haudebourg -                             CD ARION ARN 68645

 Michel CORRETTE (1707-1795) « Concertos pour orgue « op.26Olivier VERNET, orgue  LACHRIMAE CONSORT Direction Philippe FOULON - 1 CD LIGIA DIGITAL Lidi0104148-04

Joseph HAYDN « Trios Barytons » Philippe Foulon, baryton à cordes, Silvio Failla, alto d’amour, Philippe Le Corf, violone d’amour       Vol.1 -1 CD ADF  Studio SM Classiques   2011

 Domenico SCARLATTI « Misa de Arn atzazu » A Sei Voci, Peña Florida, Aria Voce, Lachrimae Consort, Dir.Ph Le Corf                                  1 CD ADF/Studio SM 

 Joseph HAYDN « Octuors, quintette, cassations » pour baryton à cordes, 2 cors, violons 1 et 2, alto, violoncelle, contrebasse, Lachrimae Consort, Philippe Foulon Baryton à cordes Vol.2 - 1 CD  ADF  Studio SM Classiques

 Gabriele LÉONE Sonates pour mandoline et basse  Florentino CALVO, mandoline baroque, Ensemble SPIRITUOSO-                                  1 CD Pierre Vérany/ARION, 2015

 Antonio CALDARA « Misa Dolorosa » Direction Philippe LE CORF- 1 CD STUDIO SM D2992 SM 62


 Christopher SIMPSON « The Division Violist »« Greensleeves to a ground » Philippe FOULON, paridon viol, et LACHRIMAE CONSORT- 1 CD LIGIA DIGITAL Lidi 0301169-06

 Marin MARAIS « Couplets de Folies » Philippe FOULON, basse de viole LACHRIMAE CONSORT- 1 CD NATIVES CDNAT 07

 Antonio VIVALDI « Les Délices de Prudenza » Intégrale des sonates pour violoncelle et bc (10 sonates)Philippe FOULON, Violoncelle all’inglese (en première mondiale sur cet instrument)

 LACHRIMAE CONSORT - 2 CD NATIVES, 2007

 Jean-Sébastien BACH/Gerardo JEREZ LE CAM « Tangos para Bach » Avec la participation d’ARIA LACHRIMAE CONSORT Philippe FOULON, baryton à cordes - 1 CD ADF-STUDIO SM, 2010

 Gerardo JEREZ LE CAM « Barok Tango » ARIA LACHRIMAE CONSORT Philippe FOULON, baryton à cordes -                                                 1CD ADF-STUDIO SM, 2010

 Antoine et Jean-Baptiste FORQUERAY « L’archet des Passions » Pièces de viole et pièces de clavecin Philippe Foulon, basse de violeEmer Buckley, clavecin - 1 CD NATIVES, 2011

Lachrimae Consort, direction Philippe Foulon 1 CD ADF- Studio SM classiques,   2011

EL JARDÍN OSCURO Musiques des trois Andalouises Rachid Ben Abdelsam -Récompensé avec  l’Orphée d’Or  2012 de l’Académie du disque lyrique

Joseph HAYDN  « Trios d’Amour »  Vol.3  Gilles Thomé, clarinette d’amour,  de basset d’amour Philippe Foulon, quinton d’amour et baryton à cordes, Étienne Mangot, baryton à cordes, Philippe Le Corf, violone d’amour - 1 CD   ADF Studio SM Classiques Sortie 2016

Georg Philipp TÉLÉMANN « Musica da camara » Sonates concertantes pour flûte à bec, viole, violon, clavecin obligé Christian Mendoze, Philippe Foulon, Fabrizio Cipriani, Carole Parer, J.M Robert - 1 CD Polymnie POL 502 119 -Sortie Juin 2016


Roula SAFAR

D'une personnalité charismatique et singulière, à la voix chaleureuse et colorée, Roula Safar sillonne les chemins de traverse entre les répertoires, les styles et les voix des poètes de toutes époques et de tous temps. Profondément attachée à la poésie, la musicalité des notes, des mots et des langues anciennes, vivantes, parfois disparues, se mêlent subtilement dans l'oeuvre de cette artiste-créatrice-interprète .

Elle réalise harmonisations et arrangements de poèmes et de chants: airs d'opéra, mélodies, chants sacrés ou profanes, du médiéval en passant par le baroque, du romantisme jusqu'au contemporain en s'accompagnant à la guitare et aux percussions ou bien à capella. Un univers original empreint d'universalité.

Quand elle arrive en France au mois de mai 1976, fuyant avec sa famille la guerre du Liban, Roula Safar, adolescente, ne sait pas encore qu'elle deviendra mezzo-soprano, mais elle est déjà certaine de son engagement pour l'art pour la paix. D'ailleurs sa famille l'encourage depuis toujours à chanter et à jouer de divers instruments, tout comme son frère - Jean-Claude Séférian - qui fait une carrière européenne d'auteur-compositeur-interprète.

Il faut dire que Roula Safar est pourvue d'un instrument musical naturel tout à fait hors du commun: sa voix. Qui l'a entendue, au sortir de son enfance - et douloureusement projetée dans le monde des soit-disant adultes -, qui l'a entendue chanter la poèsie française ou arabe sur des mélodies de sa composition, en s'accompagnant simplement à la guitare, en restait ébloui, persuadé que son ange gardien devait être mélomane.

A 19 ans, après un bac scientifique et quelques hésitations sur sa carrière, elle rencontre Jacques Canetti, fameux découvreur de talents, qui est immédiatement séduit par la jeune artiste et lui déconseille même de prendre des cours de chant, tellement il trouve sa voix naturellement "opératique". Elle s'inscrit néanmoins en faculté de musicologie et au Conservatoire National de Boulogne, avec pour résultat une licence universitaire et un premier prix de chant. Elle s'engage alors définitivement dans une carrière lyrique.

Du coin de table du Club des Poètes à ses débuts parisiens, aux vastes scènes des Opéras internationaux, Roula Safar a sans doute élargi son registre, embelli ses capacités naturelles, mais la vraie merveille est qu'elle est restée humainement la même, d'une gentillesse remarquable et d'une grande sensibilité à la poésie des êtres et des choses.

Grâce à une ouverture d'esprit peu commune, une curiosité et un travail de tous les jours, elle excelle dans des genres aussi différents que la musique baroque ou la création contemporaine. On l'a vu et entendu dans des oeuvres de Monterverdi, Bach, Mozart, purcell, Gounod..., sous la direction de J.C. Malgoire, P. Calmelet, J.-M. Cochereau et G. Ferro. Elle participe aussi à l'Atelier Voix et Ordinateur du collectif Mixture; elle joue dans les opéras et les pièces de François-Bernard Mâche, de Michaël Lévinas ou de Paula Mesuret.

Roula Safar a aussi plus d'une corde vocale à sa guitare. Depuis son arrivée en France elle redécouvre la poésie arabe arabophone, qu'elle met en musique avec autant de bonheur que la poésie arabe francophone de Georges Schéhadé ou de Nadia Tuéni. Ses récitals de créations personnelles sont des moments de rève et de partage où l'homme retrouve sa dignité.



On a vu Roula Safar à l'Unesco où elle y a chanté la poésie libanaise, ainsi que le "Chant en Gaulois" de F.-B. Mâche ou à la Salle Playel, où elle a présenté des extraits d'opérettes.

Elle se produit lgalement  au Conservatoire de Paris XIIIe, avec Christophe Julien; à l'Abbaye de l'Épau, au  Mans, avec choeur et orchestre; à Notre Dame de Bénat, à Bormes-les-Mimosas.

 Ses concerts sont présentés dans de nombreux festivals en France, régulièrement invitée par le Festival Voix Vives de Sète, le Festival d'Annecy, le Printemps des Poètes, etc..

Nous serons heureux de la recevoir cette année en première au Festival des Après-Midi de Saint-Loup.

.

Thierry Meunier

François Koelh


Jean-Marie Poirier

Antoine de Grolée

est né en 1984 en Picardie, commence le piano à l’âge de 6 ans, grâce à une grand-mère musicienne et débute son parcours musical à l’École Nationale de Musique de Saint-Quentin avec la pianiste polonaise Irène Kutin.
À l’âge de 17 ans, il intègre le CNSMD de Lyon dans la classe de Pierre Pontier. En 2005, il y obtient le Diplôme national d’études supérieures musicales avec les félicitations du jury. Il a ensuite travaillé pendant deux ans avec la pianiste Hortense Cartier-Bresson et pendant trois ans à l'Académie pianistique d'Imola (Italie) avec Boris Petrushansky suivant également les cours d’harmonie au clavier d’Isabelle Duha.
En 2007, il a remporté le 5ème Prix du Concours International Long-Thibaud après les 1ers Prix des Concours Flame en 2000 et Teresa Llacuna en 2005. Il est également lauréat de la Fondation d’Entreprise Groupe Banque Populaire, de la Fondation Charles Oulmont et du prix international ProMusicis.
Depuis plusieurs années, il est invité dans de nombreux festivals : Festival des Arcs, Prima la Musica à Vincennes, Chopin à Bagatelle, Festival de Menton, “Les Vacances de M. Haydn” à La Roche-Posay, Les Inouïes, Festival Couperin à Champs-sur-Marne, Les Grands Crûs de Bourgogne, les Heures Musicales du Haut-Anjou, Festival du Haut-Limousin, Piano à Riom, La Charité-sur-Loire, Piano en Saintonge, les Rencontres musicales de Noyers-sur-Serein, les Musicales de l’Abbaye d’Auberive, le Salon de Musique de Franche-Comté, le Festival de Richelieu, les Moments Musicaux de Chalosse, les Pianos Folies du Touquet, le Festival International de Musique de Chambre en Poitou, Tarbes en Tango, Places aux Artistes à Albi, 1,2,3 Musique à Talence. Il a joué en soliste avec divers ensembles dont le Nouvel Orchestre Symphonique de Sofia, l’Orchestre de Chambre de Moldavie, l’Orchestre de l’Opéra de Varsovie, l’Orchestre Philharmonia de Lyon, ainsi qu’avec l’Orchestre National de France à l’occasion du Concours Long-Thibaud.
Passionné par la musique de chambre et accompagnateur de la classe de violon de Svetlin Roussev et la classe de violoncelle de Michel Strauss au CNSMD de Paris, il a eu comme partenaires Svetlin Roussev, Hortense Cartier-Bresson, Eléonore Darmon, Michel Dalberto, François Salque, Hildegarde Fesneau, David Guerrier, Ayako Tanaka, Pierre Fouchenneret, Laurent Cabasso, Alexis Galpérine, Amaury Coeytaux, Lise Bertaud, Florent Charpentier, Hélène Clément, Virgil Boutellis, Guillaume Chilemme, Xavier Gagnepain, Julien Beaudiment, Elsa Grether, Saténik Khourdoian, les quatuors Joachim, Elysée, Varèse, Akilone, Girard... et une complicité musicale se noue avec Léo Marillier au Festival des Arcs.Diffusé sur Medici.tv et plusieurs fois sur France-Musique où il a notamment été l’invité de Gaëlle Le Gallic pour son émission radiophonique « Dans la cour des grands ». À cette occasion, il a été désigné « Coup de cœur des auditeurs.

Site d'Antoine de Grolée

  Christophe Frionnet

Compositeur et poète français né en 1968 à Chatou, Christophe Frionnet a travaillé la composition et l’analyse musicale auprès de Philippe Leroux et Claude Ballif, à Nanterre et à Sevran, ainsi que l’électroacoustique avec Michel Zbar à Boulogne. Il a ensuite parfait sa formation avec Paul Méfano, Michaël Lévinas et Jacques Charpentier au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il a obtenu ses prix en 1999. En tant que pianiste, il pratique l’improvisation libre depuis son plus jeune âge et participe à des projets où se rencontrent la musique et la poésie.
Il est l’auteur d’une cinquantaine de pièces, essentiellement de musique de chambre, qui explorent une certaine poétique de la musique. 

Œuvres principales : Souvenirs-Projection, op.23, pour flûte et clarinette ; De Même que l’Étrangeté, op.26, pour octuor ; Cet Ailleurs Clément qui nous héberge tous, op.28, pour alto, clarinette et piano ; Israfel, op.29, pour 12 voix mixtes ; La Monotonie du Doute, op.35, pour harpe et trio à cordes ; Barcarolle, op.46, pour piano.
Sa musique est jouée tant en France qu’à l’étranger (Rome, Floride, Québec…).
Il est Président de l’Ensemble de musique contemporaine L’Instant Donné de 2000 à 2008 et membre de l’association Temp’ora, réseau international de compositeurs et d’interprètes, 
Depuis 2008, deux recueils de ses poèmes sont publiés aux éditions Delatour : Les objets cocasses (avec huit dessins à l’encre et aux lavis de Jean-Marc Chouvel), ainsi que Célébration suivi de Territoires et tangentes (avec dix aquarelles de Joaquin Escuder). Ses œuvres musicales sont également publiées aux éditions Delatour.